POLCAN2ID#: 2377
Date: 2016-12-07
Heure: 00:00:00
Par auteur:
Catégorie: Call for Papers
Sujet: Appel de proposition - Démocratie et politiques publiques



Démocratie et politiques publiques.

 

Congrès 2017 de la société québécoise de science politique, UQÀM 17-19 mai.

 

Deux processus garantissent le principe de la représentation démocratique: la réactivité des élus aux préférences des citoyens et l’imputabilité politique. L’une des versions de la théorie démocratique suggère que les représentants élus doivent élaborer et mettre en œuvre  les politiques publiques souhaitées par les électeurs. Pour leur part, les électeurs devraient « récompenser » ou « sanctionner » leurs représentants sur la base de cette relation entre la performance de l'action publique et les attentes citoyennes.

 

Pourtant, de l’inscription d’un problème à l’ordre du jour jusqu’à l’évaluation des effets d’une politique, de nombreuses contraintes peuvent entraver ces deux mécanismes au cours du cycle de politiques publiques. Ces contraintes peuvent découler des processus décisionnels qui laissent peu de place à la participation du public. Elles trouvent également leurs sources dans le fonctionnement des administrations publiques qui sont bien souvent des lieux de tension entre le savant et le politique. Finalement, les contraintes peuvent s’expliquer par la place et le rôle que jouent les électeurs dans un contexte où ils ne disposent pas toujours de toute l’information nécessaire pour être en mesure d’évaluer l’action publique.  L’objectif de cette proposition d’atelier est d’explorer le rapport existant entre les politiques publiques et la démocratie via les processus de réactivité et d’imputabilité.

 

Les propositions de communication peuvent aborder la problématique sous différents angles. La liste suivante n’est pas exhaustive.

 

-Le respect des promesses électorales par les gouvernements

-L’écart entre le discours et l’action des élus

-Le rôle de l’expertise et du savoir scientifique dans l’élaboration des politiques publiques

-Les modèles d’évaluation des politiques

-Les modèles de gouvernance

-Les outils développés permettant de faciliter le choix des électeurs

-Les raccourcis heuristiques permettant de faciliter le choix des électeurs

-La performance des politiques publiques comme déterminant des résultats électoraux

 

La publication d’un ouvrage collectif est prévue à la suite de l’atelier.

 

Vous pouvez soumettre directement votre proposition de communication aux responsables.

 

Jérôme Couture (jerome.couture@pol.ulaval.ca)

Steve Jacob (steve.jacob@pol.ulaval.ca)  

 

 

 



home



L'Association canadienne de science politique (ACSP) fournit au meilleur de sa connaissance l'information contenu dans ce message ; néanmoins, l'ACSP ne peut en garantir l'exactitude. Les opinions et résultats de recherche qui peuvent être exprimés dans ce message ne sont pas nécessairement ceux de l'ACSP, de ses membres du Bureau de direction, de ses membres du Conseil d'administration ou de ses employés. Toute personne utilisant cette information le fait à ses propres risques et ne peut tenir l'ACSP responsable de quelque dommage qui en résulterait. En outre, l'ACSP ne parraine pas, ne révise pas et ne contrôle pas le contenu des sites web accessibles via les hyperliens. Les messages sont affichés dans la langue dans laquelle nous les avons reçus.