POLCAN2ID#: 3226
Date: 2018-04-25
Time: 00:00:00
Sent by:
Category: General Message
Subject: Prix francophone de l'ACSP 2018



Prix francophone de l'ACSP 2018

 

JURY DU PRIX / PRIZE JURY

Pascale Dufour

Éric Montigny

Geneviève Tellier

 

Livres retenus en sélection finale / Short-List

 

Caroline Patsias, Une chronique de la démocratie ordinaire. Les comités de citoyen au Québec et en France, PUM.

Caroline Patsias aborde des questions complexes (la démocratie, la représentation, le et la politique) dans un langage extrêmement clair, précis et accessible. Il s’agit d’une contribution très significative à la science politique, en particulier au Québec où se font très peu d’études ethnographiques en science politique. L’objectif de l’auteure est de comprendre le rapport au politique construit dans les comités de citoyens en France et au Québec, leurs ressemblances et différences et trouver des pistes d’explication à ces différents éléments. Le puzzle est particulièrement intéressant puisqu’il s’appuie sur l’analyse de type ethnographique de comités de citoyens, qui ne sont ni des organismes militants classiques, ni des associations de loisirs. Leur statut d’entre-deux ajoute beaucoup à la richesse de l’analyse, de même que la dimension comparée. Comment parle-t-on de la politique dans notre quotidien ? Voilà une question qui peut sembler anodine, mais la recherche comparative de Caroline Patsias, nous permet d’avoir une réponse nuancée à cette question. Elle identifie deux styles de groupe dans ces comités de citoyens; le style marseillais, plus clientéliste parle beaucoup politique à l’interne mais peu à l’externe; le style québécois, lié à l’idée d’empowerment, ne parle pas beaucoup de politique à l’interne, mais agit de manière politique à l’externe. Elle montre comment notre rapport au politique est conditionné par notre système politique, les relations existantes entre l’État et la société ainsi que la culture politique dominante.

 

Caroline Patsias, Une chronique de la démocratie ordinaire. Les comités de citoyens au Québec et en France [An account of ordinary democracy. Citizen Committees in Québec and France] PUM.

Caroline Patsias approaches complex questions (democracy, representation, politics and policy) in an extremely clear, precise and accessible language.  She has made a very significant contribution to political science, especially in Québec, where there are very few ethnographic studies made by political scientists. The author’s objective is to understand the relationship to politics created in citizen committees in France and Québec, their similarities and differences, and find ways of explaining these various elements. What makes this puzzle particularly interesting is that it is based on an ethnographic type of analysis of citizen committees, which are neither traditional activist organizations nor recreational associations.  Their in-between status adds a great deal of depth to the analysis, as do the comparative dimensions. How do we speak of politics in our daily lives?  That is a question that may seem insignificant, but the comparative research done by Caroline Patsias enables us to answer that question in a highly nuanced way. She identifies two group styles in these citizen committees: the more cronyistic Marseilles style talks a lot of politics internally but very little externally, while the Quebec style, associated with the idea of empowerment, speaks little of politics internally but acts in a political way externally.  She shows how our relationship to politics is conditioned by our political system, the relations between the State and society and the dominant political culture.

 

Mireille Paquet, La fédéralisation de l’immigration au Canada, PUM.

Cet ouvrage analyse les transformations des politiques d’immigration et le rôle central des gouvernements provinciaux dans ce processus. La gouvernance de l’immigration n’est pas juste le résultat de la volonté du gouvernement fédéral, mais bien le résultat du travail des provinces dans le dossier. C’est un secteur de politiques publiques qui permet de comprendre les transformations du fédéralisme plus généralement. Basé sur une recherche documentaire de grande envergure et plus de 71 entretiens semi-directifs avec des personnalités clefs, elle propose une comparaison des programmes dans 10 provinces canadiennes. Le concept de provincialisation de l’immigration illustre des changements tangibles au sein du régime fédéral. En plus d’illustrer des éléments d’asymétrie, cet ouvrage vient bousculer plusieurs idées reçues et donc modifier notre compréhension de l’évolution du régime fédéral.  Sur le plan théorique, l’auteur s’inscrit dans la tradition de l’institutionnalisme historique et de l’explication par mécanismes (process tracing) pour montrer comment s’est opérée la fédéralisation des politiques d’immigration et d’intégration au Canada et dans les provinces. Ce travail s’inscrit dans une tradition de recherche bien balisée en science politique et en politique comparée, tout en s’inscrivant également dans la tradition comparative de la politique canadienne. Il s’agit d’un apport très important en politique canadienne, politique comparée mais aussi en politiques publiques.

 

Mireille Paquet, La fédéralisation de l’immigration au Canada [The Federalization of Immigration in Canada], PUM.

This book analyses the transformations of immigration policies and the central role of the provincial governments in this process.  The governance of immigration is not just the result of the will of the federal government but the result of the work of the provinces.  This area of public policy makes it possible to understand the transformations of federalism more generally. Based on large-scale desk research and more than 71 semi-structured interviews with key figures, she compares programs in 10 Canadian provinces. The provincialization of immigration serves to illustrate tangible changes within the federal system. Besides illustrating the elements of asymmetry, this study upsets a number of conventional ideas and thus modifies our understanding of how the federal system has evolved.  In terms of theory, the author belongs to the tradition of historic institutionalism and process tracing, showing how the federalization of immigration and integration policies in Canada and the provinces has come about.  This study is part of a well defined research tradition in political science and comparative policy but also belongs to the comparative tradition in Canadian politics.  It is a very important contribution to Canadian policy and comparative politics but also to public policy.

 

Anne Mévellec et Manon Tremblay, Genre et professionnalisation de la politique municipale. Un portrait des élues et élus du Québec, PUQ.

Il s’agit d’une analyse très intéressante sur la question du genre et de la professionnalisation de la politique municipale. Les auteures raisonnent à partir de la notion de régime de genre pour montrer comment certaines attitudes et comportements sont liés à des pratiques sociales construites qui ont tendance à se reproduire, même si des changements s’opèrent. Il ne s’agit pas juste d’analyser les raisons qui poussent ou non les femmes à s’engager en politique (municipale), mais de le faire en examinant la question de la professionnalisation, une dimension importante de l’engagement (la carrière) en politique. L’ouvrage entre en dialogue autant avec les travaux sur le genre, que ceux portant sur la sociologie politique des élus. Les auteures se situent dans une riche tradition intellectuelle (Caroline Andrew, Évelyne Tardy notamment) et poursuivent le travail entamé à un moment où le palier municipal redevient un enjeu politique de premier plan. Objet relativement restreint, les implications de la recherche dépassent sur le plan de l’analyse et des conclusions la délimitation à la politique municipale au Québec. L’analyse est également très riche sur le plan empirique, alliant l’analyse de 530 réponses des questionnaires et 66 entrevues. Les résultats proposent des retombées intéressantes également pour des recherches futures qu’elles traitent de la scène municipale ou encore provinciale ou nationale.

 

Anne Mévellec and Manon Tremblay, Genre et professionnalisation de la politique municipale. Un portrait des élues et élus du Québec [Gender and professionalization of municipal politics.  A portrait elected officials in Quebec] PUQ.

This is a very interesting analysis of the gender issue and professionalization in municipal politics.  The authors argue, based on the concept of gender, that certain attitudes and behaviours are associated with constructed social practices that tend to recur, even when there are changes.  It is not just a matter of analyzing why women engage in (municipal) politics or not, but doing so by examining the issue of professionalization, an important dimension of any commitment (career) in politics.  The work engages in a dialogue as much with works on gender as with those on the political sociology of politicians. The authors belong to a rich intellectual tradition (Caroline Andrew, Évelyne Tardy in particular) and continue their work, now that the municipal level has again become important in politics.  With this relatively limited goal, the implications of their research, in terms of analysis and conclusions, go far beyond just municipal politics in Québec. The analysis is also very rich in empirical terms, offering an analysis of 530 questionnaire answers and 66 interviews.  The results also suggest some interesting spinoffs for future research, whether on the municipal, provincial or national stage.

 

Le nom du lauréat ou de la lauréate sera annoncé lors du Dîner de la présidente de l’ACSP 2018 à Regina. Avez-vous votre billet? Contactez le Secrétariat de l’ACSP!

 

The prize winner will be announced at the 2018 CPSA President’s Dinner in Regina. Do you have your ticket? Contact the CPSA Secretariat!   




home



The Canadian Political Science Association (CPSA) does not and cannot guarantee the accuracy of these messages. Opinions and findings that may be expressed in the messages are not necessarily those of the CPSA or its Directors, Officers and employees. Anyone using the information does so at their own risk and shall be deemed to indemnify the CPSA from any and all injury or damage arising from such use. Moreover, the CPSA does not sponsor, review or monitor the contents of sites accessible via hyperlinks. Messages are posted in the language received.