POLCAN2ID#: 3030
Date: 2017-09-27
Time: 00:00:00
Sent by:
Category: Conference
Subject: Programme automne 2017 cycle conjoint Chaires Unesco/ACMÉ



Vous êtes cordialement invités au cycle conjoint des conférences - débats des Chaires Unesco-Uqam et ACMÉ - Laval

Automne 2017

 

UTOPIES, FICTIONS ET SATIRES POLITIQUES.

DE L’ANTIQUITÉ À L'ÂGE CLASSIQUE 

 

Séances de 17h30 à 19h30 

Pavillon Hubert-Aquin, Uqam, Salle A-1642 (1er étage)

400, rue Sainte-Catherine Est

 

Dès l'Antiquité, puis ensuite à l’âge classique, se développe toute une littérature qui aborde des questions relatives à la politique au travers de récits de fiction, satires ou utopies. Le récit est alors utilisé comme un moyen d’éviter la censure dans l’analyse critique du régime en place ou du discours dominant ; comme une façon de mettre en scène des expériences philosophiques sur des sociétés imaginaires, ou encore comme une manière détournée d’éveiller l’intelligence politique du lecteur.

 

Première Séance 

1) 12 octobre : Jean-MarcNarbonne, Aristote et l’irréalisable utopie politique platonicienne (commentateur Mauricio Marsola (Brésil)

2) 26 octobre : Voyer, Aelius Aristide à propos des échecs politiques de Platon et de sa République ‘livresque’ (commentateur J-M. Narbonne)

3) 16 novembre : Marc Angenot : L'an 2440 de Mercier et les utopies avant 1789 (commentateur Omer Moussaly)

4) 30 novembre : Marie-Josée Lavallée, Thomas More... (commentateur Adrian Mihai)

5) 14 décembre : Jérôme Peer-Brie, Aristophane et l’utopie politique (commentateur J-M. Narbonne)
- Lancement des Actes du colloque d’avril 2017, U Laval, Reflets modernes de la démocratie.

 

FORMAT 40 MINUTES, COMMENTATEUR 10 MINUTES 

 

Entrée Libre




home



The Canadian Political Science Association (CPSA) does not and cannot guarantee the accuracy of these messages. Opinions and findings that may be expressed in the messages are not necessarily those of the CPSA or its Directors, Officers and employees. Anyone using the information does so at their own risk and shall be deemed to indemnify the CPSA from any and all injury or damage arising from such use. Moreover, the CPSA does not sponsor, review or monitor the contents of sites accessible via hyperlinks. Messages are posted in the language received.