POLCAN2ID#: 191
Date: 2014-09-30
Time: 00:00:00
Sent by:
Category: Call for Papers
Subject: Erratum - congrès 2015 de la SQSP à Concordia - appel à communications



Bonjour la présente est pour vous aviser qu'une erreur s'est glissée dans l'adresse électronique de l'appel à communications pour les propositions de communications, ateliers et tables rondes en vue du prochain congrès de la SQSP qui se tiendra à l’université Concordia du 20 au 22 mai 2015, à Montréal.

Nous vous remercions de bien vouloir prendre note de la correction. L'adresse de correspondance est la suivante sqsp@er.uqam.ca.

Nous vous rappelons également qu'il est toujours temps de faire parvenir vos propositions pour le congrès 2015 dont la thématique sera Sécurité et politique: visions, enjeux, tensions.

Se savoir en sécurité, à l’abri de risques, de préjudices, de méfaits et de
tourments de toutes sortes compte sans doute parmi les attentes les plus
pressantes de la personne humaine. Aussi, le besoin de sécurité interpelle-t-il
et mobilise-t-il l’État moderne depuis les premiers moments de son émergence :
on lui demandera d’abord d’assurer l’intégrité du territoire sur lequel il
exerce son autorité contre les menaces extérieures, puis, de plus en plus, de
protéger également les populations dont il a la charge contre la malveillance
d’autrui, les aléas de l’économie, les conséquences des changements climatiques,
voire contre tous les mauvais coups que le sort puisse réserver. Sécurité des
frontières, sécurité environnementale, sécurité alimentaire, sécurité sociale,
sécurité économique, sécurité civile, sécurité énergétique, sécurité de
l’information : il n’est pratiquement aucun domaine de l’activité humaine qui ne
requiert la protection de l’État ou à tout le moins l’assurance que, dans
l’adversité, l’État répondra à l’appel. Le besoin de sécurité est ainsi
éminemment politique : d’une part, le climat de confiance et de quiétude
qu’engendre le sentiment de sécurité constitue une condition primordiale à
l’exercice effectif de toute liberté et au déploiement de la démocratie; mais
d’autre part, les dispositions prises pour satisfaire le désir de sécurité des
uns ne sont pas, en revanche, sans imposer à d’autres des limites à la
jouissance de leur propre liberté. Au nom de la sécurité, des dérives anti-
démocratiques et liberticides sont aussi possibles. La conceptualisation et la
gestion de la sécurité constituent donc des enjeux fondamentaux directement liés
aux relations de pouvoir qui animent la société.

La Société québécoise de science politique invite les chercheurEs de tous les
champs de la science politique ainsi que les collègues œuvrant au sein de
disciplines connexes à se pencher sur la sécurité comme objet tant du politique
que de la politique et à proposer communications, ateliers et tables rondes en
vue de son prochain congrès qui se tiendra à l’université Concordia du 20 au 22
mai 2015, à Montréal. Les organisateurs souhaitent que le thème Sécurité et
politique soit abordé sous les angles les plus divers de manière à faire la
lumière sur les préoccupations sécuritaristes qui meublent aujourd’hui le
discours et l’action publics et à en saisir pleinement les tenants et
aboutissants.

Les personnes intéressées sont priées de faire parvenir leur(s) proposition(s)
d’atelier et de table ronde avant le 3 octobre 2014 et leur(s) proposition(s) de
communication avant le 1er novembre 2014 à l’adresse électronique suivante :
sqsp@er.uqam.ca. Les organisateurs accueilleront également toute proposition de
communication qui, sans nécessairement porter sur le thème du congrès, touche la
science politique. Dans tous les cas, une proposition doit comprendre :

• Le nom de l’auteur (ou des auteurs)

• L’affiliation institutionnelle et l’adresse électronique de l’auteur (ou des
auteurs)

• Pour les propositions d’atelier, le nom et les coordonnées de la personne qui
en sera responsable

• Le titre et, en 250 mots, un résumé de la communication, ou un argumentaire
dans le cas d’un atelier


Cordialement,



Jean-Sébastien Barriault
Doctorant en relations internationales
Université du Québec à Montréal

Coordonnateur
Société québécoise de science politique




home



The Canadian Political Science Association (CPSA) does not and cannot guarantee the accuracy of these messages. Opinions and findings that may be expressed in the messages are not necessarily those of the CPSA or its Directors, Officers and employees. Anyone using the information does so at their own risk and shall be deemed to indemnify the CPSA from any and all injury or damage arising from such use. Moreover, the CPSA does not sponsor, review or monitor the contents of sites accessible via hyperlinks. Messages are posted in the language received.